Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 20:01

                                   

 

En débarrassant une vieille cave peuplée de vieux millésimes , malheureusement éventés . j’ai découvert une bouteille portant une étiquette porteuse de  la date 1915  ,  le bouchon est recouvert de cire . Ramenée  au jour , j’ouvre le bouchon , une odeur anisée s’échappe , incroyable , c’est une de l’absinthe . Probablement originale , la cave appartenait à un négociant en vins et alcool . Quelle découverte ! , avec mon acolyte de recherche , Denis , nous décidons de la goûter le soir même . Nous préparons nos verres dans la norme , pas de doute ça arrache même diluée , à la deuxième , la musique arrive toute seule , Lee me dit «  I play the blues for you »  , l’accompagnement piano est extra . Super concert , le lendemain le mal de crane me rappelle que la fée a des réveils difficiles .

Pour en savoir plus: 

Absinthe Mythe et Réalités

il n ’y a pas de repos pour les mythes: Celui de l ’absinthe persiste pour 3 raisons :

  •  1-Statut unique de boisson prohibée
  • Image de marque liée à la haute époque de la bohème parisienne
  • légende entretenue par beaucoup d ’artistes géniaux la présentant  aphrodisiaque , divine mais aussi pouvant rendre fou à défaut de génial  
  • L  ’histoire de la  plante absinthe démarre dans  l ’antiquité.
  • Elle rendit son souffle vital à Osiris en éloignant les maladies .
  •  en hébreu sous le nom d ’Alua signifiant amère ou maudite ,Moïse dans le deutéronome exhorte son peuple à chasser en eux les racines produisant poison ou absinthe …dans le livre des Rois signale que l ’absinthe distille le miel et l ’amertume . Socrate aurait été empoisonné par une décoction d ’absinthe et de ciguë . L’amertume de l ’absinthe la confine pendant 20 siècles à un usage médicinal à but antiseptique et diurétique quand au XVIII me , un médecin de Neuchâtel, Pierre Ordinaire la mélange à des grains de fenouil et d ’anis pour l ’adoucir , distille de l ’eau de vie sur le tout et donne au résultat sa couleur grâce a un colorant menthe ou épinard .
  • la recette est vendu en 1797 à la famille Pernod , qui , en 1805 installe la première usine à Pontarlier .
  • absinthe sèche et mondée :2500gfleurie sèche :500gcitronnée sèche :500g
  • anis vert  pilé:2000g à 85°:16 litres on fait macérer le tout dans la cucurbite d ’un alambic pendant 24 heures .Après addition de 15 litres d ’eau , on distille jusque ’à recueil de 15 litres de liquide .On y ajoute 40 litres d ’alcool à 85 ° et 45 litres d ’eau .On clarifie enfin la liqueur et on la colore grâce au safran , au caramel et la menthe poivrée . 
  • L’absinthe « classique »apparaît tout à fait botanique et naturelle .A mille lieux des absinthes faites à froid sans distillation avec essence d ’absinthe et d ’alcool mal rectifié. Ces tord-boyaux s ’apparentaient aux « casse-poitrine fustigés par Emile Zola .
  • Le succès de l ’Absinthe débute vers 1830 , les soldats (Pieds Noirs ) de retour de campagne en Algérie ont pris l ’habitude des anisettes locales , et ils se tournent vers l ’absinthe .
  • Par son goût remarquable , son succès tient à la qualité des rites qui accompagnent sa dégustation ... un peu d ’absinthe au fond du verre ,après avoir remué , verser: la dose adéquate est marquée par une collerette sur le verre , on place ensuite une cuillée ajourée en équilibre sur le verre en y déposant un sucre. on verse délicatement l ’eau sur la pelle , jusqu ’à brouiller l ’absinthe qui devient  opaque .Dés lors l ’absinthe devient l ’apéritif à la mode , tout d ’abord à cause de son prix    ( 3 fois moins chère que les apéritifs à base de vin ) , enfin , elle est diffusée dans l ’Europe entière : grandes fabriques en Franche Comté : Pernod , Cusenier  Une grande fabrique locale : Premier
  • son engouement entraîne aussi la fabrication d ’absinthe à partir d ’alcool mal rectifié , souvent très toxique et ternissant l ’image de l ’absinthe originelle .
  • de nombreux poétes la considèrent comme leur muse avant de la rejeter , Verlaine , Rimbaud , Baudelaire et Musset , O Wilde .
  • aux USA , Lewis Caroll et EA  Poe  et plus récemment E hemingway qui dans « le soleil se lève aussi » parle de l ’Absinthe : « Ou est Edna demandai-je à Bill -Je ne sais pas- Nous regardâmes commencer la dernière nuit de la fête .L ’Absinthe embellissait tout .Je pris la mienne sans sucre dans le verre perlé d ’eau , et la saveur en était agréablement amère .  L’impressionnisme nait avec la mode de l ’absinthe , l ’un des tableaux les plus caractéristiques est Croquis dans un café de Degas , signant la naissance de l ’impressionnisme en 1876 , il ne fut baptisé Absinthe qu ’en 1893.les grand maîtres peignent l ’absinthe : Van Gogh , Gauguin , puis Picasso qui peint 2 versions de sa buveuse d ’absinthe . Toulouse Lautrec  une des figures de l ’absinthe , d ’aucuns prétendent qu ’il en mourût .La dégustant régulièrement au café Procope, il invitait régulièrement ses amis au moulin rouge , il servait lui même à l ’occasion du vernissage de ses œuvres un cocktail issu de sa fertile imagination :
  •  le Maiden Blush à base d ’absinthe,mandarine,bitter, vin rouge, fine et champagne ….Ce n ’est pas un hasard si la plupart des peintres et des artistes ont bu et côtoyé l ’absinthe , celle ci a bénéficié d ’une diffusion mondiale , concurrençant le bourbon dans le Sud des Etats-Unis , cette diffusion expliquant aussi la suite de son histoire ...
  •  Ayant trop bien remédié au désastre du phylloxéra , la surproduction survint dés 1900 ,et ne fit qu ’amplifier la haine de la Verte par les viticulteurs du midi .Ainsi le gouvernement de Raymond Poincaré a trouvé avec la prohibition de l ’absinthe un bouc émissaire commode.Pourtant le triomphe de la ligue anti-alcoolique fut bref car très vite les militaires jugèrent digne d ’inonder les poilus de vin : 12 Millions d ’hectolitre furent consommés sur le front en 1917 ( Vin provenant d ’un négociant nommé Picrate ).
  • L ’absinthe fut interdite en 1906 en Belgique , 1908 en Hollande, 1910 en Suisse , 1912 aux Etats Unis , 1913 en Italie et le 17 Mars 1915 en France..
  • En dehors de son titre d ’alcool , la toxicité de l ’absinthe n ’est pas patente ,on y retrouve une cétone terpénique bicyclique : la thuyone ,très proche de du cannabinol présent lui dans le haschisch , toutefois on retrouve aussi la thuyone dans les vermouths , le génépi et la chartreuse .
  • Je vais tenter par une approche scientifique à posteriori d ’apporter quelques lumières . Si il existe une toxicité propre de celle ci , on doit pouvoir retrouver chez les consommateurs des signes spécifiques dans les circonstances de leur mort .H de Toulouse Lautrec est décédé de DT en 1901 , Van Gogh d ’un suicide à l ’occasion d ’une crise de démence , enfin Verlaine de la Grippe . 
  • L’ensemble des personnes décédées des effets de l ’absinthe semblent surtout être morte des effets pernicieux du titrage d ’alcool de celle ci , par contre , il est vraisemblable qu ’un certain nombre d ’intoxications ait été induites par des absinthes de bas de gamme à l ’alcool frelaté .
  • Tel le Phénix , l ’absinthe renaît , on note un engouement certain d ’autant plus que des distilleries en ont repris la fabrication sous une forme moins alcoolisée que la vraie absinthe d ’avant 1915 .Sous le nom d ’Absente , on peut en trouver localement .

Glossaire :

 

         Arthémisophile : Collectionneur  et amateur d ’absinthe .

 

        appellation communes de l ’absinthe: train direct pour charenton, La verte, un perroquet, le lait du Jura, l ’ambroisie verte , la fée verte

        Benoit Noël : Un mythe toujours vert l ’absinthe Ed Esprit frappeur       

        Delachaux AP : L ’Absinthe arôme d ’apocalypse , Ed G Attinger Suisse 1991 

         Delahaie MC: Histoire de la fée verte Ed Berger Levrault 1983 Paris

  • absinthe Ring:www.mcs.net/mikei/absring 
  • absinthe Site:www.moodbooks.com/cgi-bin/absinthe
  • Féeverte:www.sepulchritude.com/chapelperilous/absinthe

 

       Musée de l ’absinthe 2 pl d ’Arçon 25300 Pontarlier

          Musée Cusenier  25290

 

Film : Fort Saganne , La Vouivre, Van Gogh

Musique : 

                           LEE Bryan : Live at the Old Absinthe Bar 1998

  •                          LaRue Dawn : Absinthe Talamascara Music 1996

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires